Maître Luc

Certaines mauvaises langues diront que Luc Coadou passe la moitié de son temps voire plus au XVIe siècle… qu’il voyage dans le temps. Surtout ne le répétez pas mais Josquin des Près, Clément Janequin, Giovanni Pierluigi da Palestrina, Tomas Luis de Victoria, William Byrd et bien d’autres sont ses amis. Il les côtoie d’ailleurs au quotidien en développant une expertise reconnue des vieilles musiques. Sa formation initiale pouvait le mener à Rome, mais la vie l’a enrobé différemment, point... lire la bio complète

Maître Luc


Certaines mauvaises langues diront que Luc Coadou passe la moitié de son temps voire plus au XVIe siècle… qu’il voyage dans le temps. Surtout ne le répétez pas mais Josquin des Près, Clément Janequin, Giovanni Pierluigi da Palestrina, Tomas Luis de Victoria, William Byrd et bien d’autres sont ses amis. Il les côtoie d’ailleurs au quotidien en développant une expertise reconnue des vieilles musiques. Sa formation initiale pouvait le mener à Rome, mais la vie l’a enrobé différemment, point de soutane et plus de frac… Pour accompagner ce pèlerinage dans le temps, combien  de chaussures de concert usées au fil d’une carrière déjà bien pleine, combien de kilomètres parcourus sur les routes de quatres continents (seul l’Océanie ne  l’a point encore accueilli), il est à la sa façon globe trotter et glotte trotter… Space « O », c’est une nouvelle expérience de voyage, un voyage dans l’espace cette fois-ci… expérience vivante au monde de la relativité restreinte… Luc Coadou nous reviendra-t-il plus jeune ?

Dame Sterenn

Je pense que j’avais à peine 6 ans quand je me suis assise pour la première fois sur un tabouret de piano. Mes parents, qui ne connaissaient rien à la musique, en me voyant assise si droite et si appliquée, y ont vu un signe : « elle a surement un don ! »

Et depuis ce jour, s’en sont suivis de nombreux cours et de nombreuses heures passées sur cet instrument qui me semblait à la fois sérieux et fascinant, habillé de son vernis noir. 

Les cours étaient cependant des... lire la bio complète

Dame Sterenn


Je pense que j’avais à peine 6 ans quand je me suis assise pour la première fois sur un tabouret de piano. Mes parents, qui ne connaissaient rien à la musique, en me voyant assise si droite et si appliquée, y ont vu un signe : « elle a surement un don ! »

Et depuis ce jour, s’en sont suivis de nombreux cours et de nombreuses heures passées sur cet instrument qui me semblait à la fois sérieux et fascinant, habillé de son vernis noir. 

Les cours étaient cependant des moments peu agréables car je n’avais à-dire-vrai jamais travaillé les différents morceaux que me proposait mon professeur (la petite danse de la girafe, la légende du lapin blanc, etc…) : ma demi-heure quotidienne n’y était pas consacrée. Bien au contraire, j’explorais le clavier et ses harmonies infinies de mes petites mains malhabiles. Ça tombait bien, mes parents ne faisaient pas la différence !

Pourtant, des centaines de morceaux plus tard, Haydn, Beethoven, Mozart m’étaient devenus familiers. Le conservatoire aussi et toute sa palette de cours : harmonie, histoire de la musique, analyse, accompagnement, musique de chambre, orchestration... et le chant ! Mon père m’avait convaincue de prendre des cours, surement à force de m’entendre chanter avec plus ou moins de facilité les parties de ma main droite au piano. Avec ma professeure, qui semblait comme sortie d’un autre siècle avec son lourd chignon argenté, j’apprenais à vocaliser à base d’exercices plus farfelus les uns que les autres.

Voici donc comment, des milliers de vocalises plus loin, Les Noces de Figaro dans ma valise, je m’apprête à chanter pour la première fois ce rôle merveilleux de la soubrette rebelle et délicieusement culottée, Suzanne…

Dame Camille

Camille Joutard a d’abord été attirée par le son cosmique du hautbois et son design digne d’une fusée lancée depuis Cap Canaveral.

Les astres l’ont fait naître dans une famille de musiciens et elle a eu la chance de participer très tôt à des projets de chorales d’enfants.

La planète Voix ne cessera de l’attirer vers ses contrées mystérieuses et elle décidera  finalement de s’établir durablement sur son sol, quittant alors les forêts de bois et de roseaux, après avoir... lire la bio complète

Dame Camille


Camille Joutard a d’abord été attirée par le son cosmique du hautbois et son design digne d’une fusée lancée depuis Cap Canaveral.

Les astres l’ont fait naître dans une famille de musiciens et elle a eu la chance de participer très tôt à des projets de chorales d’enfants.

La planète Voix ne cessera de l’attirer vers ses contrées mystérieuses et elle décidera  finalement de s’établir durablement sur son sol, quittant alors les forêts de bois et de roseaux, après avoir été pendant quatre ans hautbois solo de l’Orchestre des Pays de Savoie.

Pendant cinq ans, elle étudie le chant musique ancienne au sein de la station « CNSMD de Lyon » qui lui permit de voyager en orbite depuis le chant grégorien jusqu’à la musique baroque, en passant par l’époque de la Renaissance.

Que lui réserve cette nouvelle aventure au sein du vaisseau « SPACE O »? 

A son retour sur Terre, les humains seront-ils équipés de cordes vocales numériques? Les partitions seront-elles implantés dans le cerveau des chanteurs grâce à des puces électroniques? Des chorales de petits hommes verts auront-elles vu le jour dans nos villes?

Pour l’instant, toute son attention est dirigée vers la mission spatiale qu’elle se doit de mener à bien au sein de l’ensemble vocal « Les voix animées »!

Suivez leur épopée sur vos écrans!!

Dame Laurence

Née en 1974, Laurence Recchia grandit à Paris. Musicienne depuis son plus jeune âge (piano), Laurence prête sa voix à l’enregistrement de contes musicaux pour enfants, et découvre le chant en chœur à l’adolescence. Elle explore alors de nombreux répertoires, du chant lyrique aux chansons de variété américaine en passant également par le théâtre musical pour lequel elle a assuré plusieurs fois le rôle-titre dans différentes productions. Elle chante dans plusieurs ensembles : le Chœur de la... lire la bio complète

Dame Laurence


Née en 1974, Laurence Recchia grandit à Paris. Musicienne depuis son plus jeune âge (piano), Laurence prête sa voix à l’enregistrement de contes musicaux pour enfants, et découvre le chant en chœur à l’adolescence. Elle explore alors de nombreux répertoires, du chant lyrique aux chansons de variété américaine en passant également par le théâtre musical pour lequel elle a assuré plusieurs fois le rôle-titre dans différentes productions. Elle chante dans plusieurs ensembles : le Chœur de la Sorbonne (direction Jacques Grimbert et Denis Rouger), le Chœur Régional PACA (direction Michel Picquemal), le Chœur contemporain (direction Roland Heyrabédian) et Le Jardin des Muses (direction Luc Coadou). En juillet 2008, elle chante dans le chœur de L’Opéra au Village, dans Cendrillon de Pauline Viardot, sous la direction de Luc Coadou. Depuis toujours, Laurence Recchia est passionnée par la musique mais également par la conception et la mise en œuvre de projets culturels. En 2008, à Paris, elle fonde Les Voix animées aux côtés de Luc Coadou et depuis, chante au sein du groupe vocal dans de nombreuses productions. Aujourd’hui, Laurence Recchia mène de front son métier d’artiste lyrique et d’administratrice des Voix animées. Elle est également la coordinatrice générale du FiMé, Festival International des Musiques d’Écran qu’elle crée en 2005, festival consacré aux ciné-concerts dont la 15e édition aura lieu en novembre 2019.

Maître Eymeric

Eymeric Mosca a grandi dans le sud de la France, avec les enseignements ésotériques des chamans et des radiesthésistes locaux, qu’il restitue en étudiant la physique du son après son baccalauréat. Ainsi s’intéresse-t-il à la musique des planètes, et aux musiques des sphères, ce qui le conduit naturellement vers les polyphonies de la Renaissance. Devenu chanteur professionnel, il s’applique à perfectionner son art de l’harmonie vocale au sein de diverses formations, et accorde du temps à la... lire la bio complète

Maître Eymeric


Eymeric Mosca a grandi dans le sud de la France, avec les enseignements ésotériques des chamans et des radiesthésistes locaux, qu’il restitue en étudiant la physique du son après son baccalauréat. Ainsi s’intéresse-t-il à la musique des planètes, et aux musiques des sphères, ce qui le conduit naturellement vers les polyphonies de la Renaissance. Devenu chanteur professionnel, il s’applique à perfectionner son art de l’harmonie vocale au sein de diverses formations, et accorde du temps à la composition pour expérimenter l’élévation par la voix. Chercheur à ses heures perdues, ses travaux le conduisent à la poursuite d’un langage musical et secret qui serait universel. Lorsqu’il ne travaille pas, Eymeric consacre son temps à l’astronomie, à la méditation, et à l’élevage de chiens de berger.

Maître Damien

Après une licence de musicologie à l'université d'Aix-en-Provence, Damien Roquetty étudie le chant au conservatoire d'Aix dans la classe de Laure Florentin, puis au Centre de Musique Baroque de Versailles avec Viviane Durand puis Isabelle Desrochers. Il y obtient un DEM de chant spécialité baroque en juin 2012. Cette formation l'amène à se produire à la Chapelle royale et à l'Opéra royal de Versailles, à l'Auditorium du Louvre, au Festival RheinVokal, au Festival Oude Muziek d'Utrecht, au... lire la bio complète

Maître Damien


Après une licence de musicologie à l'université d'Aix-en-Provence, Damien Roquetty étudie le chant au conservatoire d'Aix dans la classe de Laure Florentin, puis au Centre de Musique Baroque de Versailles avec Viviane Durand puis Isabelle Desrochers. Il y obtient un DEM de chant spécialité baroque en juin 2012. Cette formation l'amène à se produire à la Chapelle royale et à l'Opéra royal de Versailles, à l'Auditorium du Louvre, au Festival RheinVokal, au Festival Oude Muziek d'Utrecht, au National Centre for the Performing Arts de Pékin et à chanter sous la direction d’Olivier Schneebeli, Hervé Niquet, Christophe Rousset, Patrick Cohen-Akenine, Jérémie Rohrer... Il s'est produit également dans le cadre de spectacles poétiques et musicaux, avec la compagnie Jucam autour de l’œuvre de Mahmoud Darwich, et aux côtés de Marie Christine Barrault et Michael Lonsdale dans le spectacle Nos voix pour Jehanne. Avec le compositeur et multi-instrumentiste Etienne Champollion, il parcourt divers horizons musicaux, entre création, répertoire savant et musiques populaires.

 

Akim Béranger

Après des études littéraires et théâtrales, Jean-Christophe Mast débute à l’Opéra de Nancy comme assistant à la mise en scène avec Antoine Bourseiller sur différents opéras : Dialogues des Carmélites, Lohengrin, Billy Budd, Don Giovanni, Wozzeck, Carmen... Toujours avec Antoine Bourseiller, il travaille pour le Festival de Gordes de 1994 à 2001, sur des productions telles que Phèdreavec Fanny Ardant, La Valse des Adieux avec Jean-Louis Trintignant. Comme assistant à la mise en scène, il... lire la bio complète

Akim Béranger


Après des études littéraires et théâtrales, Jean-Christophe Mast débute à l’Opéra de Nancy comme assistant à la mise en scène avec Antoine Bourseiller sur différents opéras : Dialogues des Carmélites, Lohengrin, Billy Budd, Don Giovanni, Wozzeck, Carmen... Toujours avec Antoine Bourseiller, il travaille pour le Festival de Gordes de 1994 à 2001, sur des productions telles que Phèdreavec Fanny Ardant, La Valse des Adieux avec Jean-Louis Trintignant. Comme assistant à la mise en scène, il collabore également avec Pierre Constant (Manon Lescaut à Nancy Venise et Genève, Peter Grimes à Nancy), avec Charles Roubaud (Rigoletto aux Arènes de Vérone, Don Carlos, Nabucco, Aïda, Trovatore aux Chorégies d’Orange, Traviata et Ariane à Naxos au théâtre Mariinsky de Saint-Petersbourg, Lakmé, Ariane à Naxos au Spoletto festival USA à Charleston et en 2010, Aïda au stade de France). En 2009, il est assistant de Daniel Slater sur Peter Grimes au Grand Théâtre de Genève. Au théâtre dramatique, il travaille avec Charles Tordjmann (Oncle Vania de Tchekov, 2001) et Hubert Colas (Notes de Cuisine de Rodrigo Garcia). En 2003, il met en scène avec sa Compagnie, Partage de Midi de Claudel puis Loretta Strong de Copi en 2006. En 1995, à l’Opéra de Nancy, il met en scène Embûches de Noël, pasticcio d’opérettes dont il co-écrit le livret avec Denis Baronnet. En 1996, toujours à l’Opéra de Nancy, il met en scène Macbeth de Verdi qui sera repris au Grand Théâtre de Tours et à l’Opéra Royal de Wallonie. Parmi les ouvrages qu’il a mis en scène, La Clemenza di Tito (Opéra-Théâtre de Saint-Etienne, 1998), Carmen (Grand Théâtre de Tours, 2000), Paillasse (Opéra-Théâtre de Saint-Etienne, 2002), La Bohème (Grand Théâtre de Genève 2003 et Opéra de Bilbao 2004), L’Enlèvement au Sérail à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne (2007), Roméo et Juliette de Gounod au Grand Théâtre de Tours (2006), à l’Opéra de Toulon (2008) et à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne (2009), Samson et Dalila à l’Opéra-Théâtre de Saint-Etienne (2008). Depuis 2009, il assure les mises en espace et en lumières des Leçons d’Opéra de Jean-François Zygel au Théâtre du Châtelet à Paris. En 2011, il met en scène Les Voix animées dans le spectacle musical Drôles d’Oiseaux !  En 2013, leur collaboration se poursuit, il les met en scène dans le ciné-concert Charot, Octave & Bobine, puis écrit et réalise la web-série mensuelle La vidéo de promotion des VoiZ’Animées, avec Denis Baronnet.

Major Tom / NKX23

Denis Baronnet est un auteur de l’Espace, fan de SF et de Pop culture. Il est dramaturge, auteur jeunesse, musicien et comédien à ses heures. Il s’est beaucoup amusé à envoyer les VoiZ’animées aux confins de l’Univers connu.

lire la bio complète

Major Tom / NKX23


Denis Baronnet est un auteur de l’Espace, fan de SF et de Pop culture. Il est dramaturge, auteur jeunesse, musicien et comédien à ses heures. Il s’est beaucoup amusé à envoyer les VoiZ’animées aux confins de l’Univers connu.

Jean-François Zygel

Jean-François Zygel