Clémence Faber
Mezzo / Soprano - Membre des Voix Animées depuis 2019

Après une licence d’Histoire à la Sorbonne-IV et un master Affaires publiques à Sciences Po Paris, Clémence se consacre au chant. Elle travaille sa voix de mezzo-soprano au Royal Conservatoire of Scotland dans la classe de Wilma MacDougall et se perfectionne à Venise auprès de Sara Mingardo. Elle a obtenu son master de chant lyrique en 2017. Depuis, elle a commencé à collaborer régulièrement avec des ensembles tels que La Capella Reial de Catalunya (Jordi Savall), Le Poème Harmonique... lire la bio complète

Clémence Faber
Mezzo / Soprano - Membre des Voix Animées depuis 2019


Après une licence d’Histoire à la Sorbonne-IV et un master Affaires publiques à Sciences Po Paris, Clémence se consacre au chant. Elle travaille sa voix de mezzo-soprano au Royal Conservatoire of Scotland dans la classe de Wilma MacDougall et se perfectionne à Venise auprès de Sara Mingardo. Elle a obtenu son master de chant lyrique en 2017. Depuis, elle a commencé à collaborer régulièrement avec des ensembles tels que La Capella Reial de Catalunya (Jordi Savall), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre), L’Ensemble Aedes (Mathieu Romano), Le Concert Spirituel (Hervé Niquet), Les Métaboles (Léo Warynski) et le Nederlands Kamerkoor (Peter Dijkstra). Clémence a chanté l’alto solo du « Magnificat » de Vivaldi avec Les Cris de Paris (Geoffroy Jourdain) au Festival de Froville. Elle fera bientôt ses débuts au Wigmore Hall de Londres comme bas-dessus soliste dans les « Litanies de la Vierge » de Charpentier avec Vox Luminis (Lionel Meunier). Ses projets incluent également « L’Ode for St. Cecilia’s day » de Purcell au Konzerthaus de Vienne avec Le Poème Harmonique et l’Ensemble Aedes, une « Johannes-Passion » de Bach avec William Christie et le Nederlands Kamerkoor au Concertgebouw d’Amsterdam, une tournée Haendel en Corée avec Jordi Savall et Le Concert des Nations et l’enregistrement de la « Messe Solennelle » de Berlioz à la Chapelle Royale de Versailles avec Le Concert Spirituel.


2009 / 2019

Angèle Chemin, Alice Glaie, Cécile Granger, Esther Labourdette, Céline Laly, Lisa Magrini, Loreline Mione, Baptistine Mortier, Harriet Mountford, Adèle Pons, Sabine Thiers, Lise Viricel, Bérengère Mauduit, Elise Monray, Charlotte Welti, Sylvain Manet, Matthieu Peyregne, William Howard Shelton, Antoine Strub, Jérôme Vavasseur, Samy Camps, Alexandre Cerveux, Lionel Desmeules, Pierre Girod, Richard Golian, Benjamin Ingrao, Lisandro Nesis, Loïc Paulin, Cyril Costanzo, Eudes Peyre.

 

Compositeurs

Romain Bastard

Compositeur, organiste, pianiste, interprète, improvisateur, Romain Bastard est né en Normandie dans une famille d’artistes. Il débute sa formation au Conservatoire de Caen où il reçoit des cours d’écriture dès l'âge de 12 ans. Puis aux Conservatoires Nationaux Supérieurs de Paris et de Lyon où il obtient le Master de composition, en contrepoint, harmonie et fugue. 

Travaillant comme organiste à l’Abbaye aux hommes de Caen, puis pianiste pour de nombreux choeurs et pour des... lire la bio complète

Romain Bastard


Compositeur, organiste, pianiste, interprète, improvisateur, Romain Bastard est né en Normandie dans une famille d’artistes. Il débute sa formation au Conservatoire de Caen où il reçoit des cours d’écriture dès l'âge de 12 ans. Puis aux Conservatoires Nationaux Supérieurs de Paris et de Lyon où il obtient le Master de composition, en contrepoint, harmonie et fugue. 

Travaillant comme organiste à l’Abbaye aux hommes de Caen, puis pianiste pour de nombreux choeurs et pour des instrumentistes et des danseurs, il est amené à voyager autour du monde : USA, Canada, Suisse, Belgique, Espagne, Italie... 

Il compose dès l'âge de 8 ans dans différents styles. Il y expérimente des harmonies personnelles et différentes techniques. Son chemin s’ouvre, grâce à des rencontres de musiciens de divers horizons : du paysage contemporain à l’orgue baroque, en passant par le jazz ou les musiques traditionnelles. 

Romain Bastard suit les masterclasses des compositeurs invités au festival de musique actuelle de Caen : Ligeti, Fedele, Taïra, Dusapin... C’est à cette époque qu’il ressent le besoin de lier pratique instrumentale et pratique de la composition dans la lignée des « interprètes-compositeurs ». 

Dès lors, ses différentes pratiques s’enrichissent mutuellement, tel dans l’accompagnement des films muets ou la composition de chants liturgiques. 

Son catalogue contient, outre des arrangements des Variations Goldberg, des pièces pour flûte, trio à cordes, soprano,  choeur d’enfants et pour choeur mixte. 

Le 15 Août 2017 est créée avec succès sa Messe de l’Assomption à Granville, commande du festival « On the roc ». Elle est chantée dans près d’une dizaine de lieux : le Mont Saint Michel, l’abbaye de la Lucerne d’Outremer, dans le cadre du festival « Via Aeterna » créé par René Martin. 

Romain Bastard présente ici son dernier travail, inspiré des architectures romanes, souples et magnifiques, en résonance avec les textes bibliques : un cycle de "trois Motets" à 6 et 7 voix, commandés par Les Voix Animées ("Salve Regina", "Eli, Eli, Lama sabactani ?" et "Pater Noster").

Karol Beffa

Compositeur et pianiste, Karol Beffa mène parallèlement études générales et études musicales après avoir été enfant acteur entre sept et douze ans. Reçu premier à l'Ecole normale supérieure, il est diplômé de l'Ecole Nationale de la Statistique et de l'Administration Economique (ENSAE). Entré au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1988, il y obtient huit premiers Prix. Reçu premier à l'agrégation de musique, il est, depuis 2004, Maître de conférence à l'Ecole Normale... lire la bio complète

Karol Beffa


Compositeur et pianiste, Karol Beffa mène parallèlement études générales et études musicales après avoir été enfant acteur entre sept et douze ans. Reçu premier à l'Ecole normale supérieure, il est diplômé de l'Ecole Nationale de la Statistique et de l'Administration Economique (ENSAE). Entré au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 1988, il y obtient huit premiers Prix. Reçu premier à l'agrégation de musique, il est, depuis 2004, Maître de conférence à l'Ecole Normale Supérieure. En 2000, la Biennale internationale des Jeunes Artistes de Turin (BIG Torino 2000) l'a sélectionné pour représenter la France. En 2002, il est le plus jeune compositeur français programmé au festival Présences. Improvisateur, il accompagne régulièrement des lectures de textes, des films muets et des vernissages d’expositions. Il donne également des concerts où le public est invité à proposer des thèmes sur lesquels il improvise. Compositeur en résidence de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse de 2006 à 2009, il y a assuré la présentation des répétitions générales de l’orchestre devant le jeune public. Karol Beffa a été nommé « meilleur compositeur de l’année » aux Victoires de la Musique de 2013 et de 2018. En 2016, il a remporté le Grand Prix Lycéen des compositeurs et en 2017 le Grand Prix de la musique symphonique de la SACEM pour l’ensemble de sa carrière. Il a été, pour l’année 2012-2013, titulaire de la Chaire de création artistique au Collège de France. En 2015, il a publié (avec Cédric Villani, Flammarion) Les Coulisses de la création, en 2016, György Ligeti (Fayard), en 2017, Parler, Composer, Jouer. Sept leçons sur la musique (Seuil) et en 2018 Diabolus in opéra. Composer avec la voix (Alma). Derniers CDs monographiques parus : Into the Dark (Aparte), Blow up (Indesens) et Le Roi qui n’aimait pas la musique (Gallimard jeunesse). 

Tomás Bordalejo

Arrivé en 2005 à Paris, Tomás Bordalejo intègre le conservatoire de Gennevilliers puis le CRR de Paris et le Pôle supérieur de Création Boulogne-Billancourt. Sa rencontre avec le compositeur Bernard Cavanna au sein de l’Académie de Villecroze fut déterminante pour son parcours. Peter Eötvös, Pascal Dusapin, Yan Maresz, Philippe Hersant, et Philippe Manoury l’ont également encouragé à consolider son propre langage marqué par une esthétique originale.

Tomás... lire la bio complète

Tomás Bordalejo


Arrivé en 2005 à Paris, Tomás Bordalejo intègre le conservatoire de Gennevilliers puis le CRR de Paris et le Pôle supérieur de Création Boulogne-Billancourt. Sa rencontre avec le compositeur Bernard Cavanna au sein de l’Académie de Villecroze fut déterminante pour son parcours. Peter Eötvös, Pascal Dusapin, Yan Maresz, Philippe Hersant, et Philippe Manoury l’ont également encouragé à consolider son propre langage marqué par une esthétique originale.

Tomás Bordalejo prépare actuellement 3 pièces qui seront créées en 2019 : Une pièce pour Violon Solo à l’attention de la violoniste Noëmi Schindler pour l’émission de Radio France « Création Mondiale » (ex alla breve), une pièce pour la Maîtrise du CRR de Paris et l’ensemble L’itinéraire, et enfin une pièce à l’attention du Trio KDM. Tomás Bordalejo est lauréat de la Fondation Banque Populaire.

Leo Collin

Né en 1990 en France. Léo Collin a étudié les arts appliqués, la composition musicale et électronique à Marseille, Genève, Fribourg en Brisgau et Zurich. Son travail se porte sur du théâtre musical, des audio et video walks, des compositions instrumentales et vocales ainsi que des compositions électroacoustiques. Les pièces performatives sont un axe majeur de son travail. Depuis 2014, son travail a été présenté internationalement dans les festivals, musées et autres lieux.

Il a... lire la bio complète

Leo Collin


Né en 1990 en France. Léo Collin a étudié les arts appliqués, la composition musicale et électronique à Marseille, Genève, Fribourg en Brisgau et Zurich. Son travail se porte sur du théâtre musical, des audio et video walks, des compositions instrumentales et vocales ainsi que des compositions électroacoustiques. Les pièces performatives sont un axe majeur de son travail. Depuis 2014, son travail a été présenté internationalement dans les festivals, musées et autres lieux.

Il a développé artistiquement plusieurs techniques basées sur le recyclage d'Internet, les objets trouvés, la machine et les objets piratés, et ses enregistrements faits maison, mixé avec un travail d’auteur, et metteur en scène. Son travail, qui est principalement composé sur le lieu, comprend souvent la participation du public. Il collabore notamment avec le Collectif Totem.

Il a reçu de nombreux prix internationaux, des bourses et des résidences.

Christophe Demarthe

Christophe Demarthe est compositeur et sound designer. Il vit à Paris. Depuis de nombreuses années il travaille à la frontière du son et des arts visuels, créant musique et architectures sonores pour le théâtre, la danse, les arts plastiques, le cinéma, la radio, la télévision, la mode. Dans son travail de commande, Christophe Demarthe procède par petites touches, par intuitions subtiles, en un incessant jeu de va et vient entre le projet en construction et son travail... lire la bio complète

Christophe Demarthe


Christophe Demarthe est compositeur et sound designer. Il vit à Paris. Depuis de nombreuses années il travaille à la frontière du son et des arts visuels, créant musique et architectures sonores pour le théâtre, la danse, les arts plastiques, le cinéma, la radio, la télévision, la mode. Dans son travail de commande, Christophe Demarthe procède par petites touches, par intuitions subtiles, en un incessant jeu de va et vient entre le projet en construction et son travail sonore. Depuis 2010 il réalise les bandes son de spectacles chorégraphiques en France et à l’étranger (Superamas, Anne Juren, Annie Dorsen). Il entame ses premières collaborations artistiques dans les années 90 avec le réalisateur radio Jean Couturier (France Culture), le metteur en scène Bruno Lajara (501 Blues), le cinéaste Yann Fischer Lester. En parallèle il étudie la philosophie de l’art à la Sorbonne. Dans les années 2000, tout en continuant à travailler pour la radio et le théâtre, il commence à composer pour des films télévisés (Canal+, France 2, France 3). A partir de 2007 il coopère régulièrement avec les artistes visuels Pierre Beloüin, P. Nicolas Ledoux et le collectif Ultralab, pour des installations sonores, interactives ou vidéo (Jeu de Paume, Biennale de Rennes, Nuit Blanche...). Depuis 2012 il crée musique et sound design pour la marque Louis Vuitton.

Christophe Demarthe démarre sa carrière musicale en tant que co-fondateur et chanteur de Clair Obscur, un des premiers groupes à avoir officié dans les années 80 à des rapprochements entre musique, arts plastiques, danse et théâtre (Le Palace avec Killing Joke, La Cigale avec The Nits, Printemps de Bourges...). En 2004 il crée Cocoon, un projet global, toujours actif, mêlant musique électronique, vidéo et performance (Nouveau Festival du Centre Pompidou, Ososphère, Interstice, Qwartz Awards...). Aujourd’hui il diversifie encore ses activités en lançant Acoustic Cameras, une collection en ligne co-éditée par Optical Sound et La Manufacture des Cactées, qui invite des artistes sonores à composer des pièces pour des webcams live situées sur toute la planète.

Raphaël Languillat

Né au Maroc en 1989, il étudie le droit franco-allemand puis se consacre en 2010 à la composition en intégrant la classe de Daniel D'Adamo et en obtenant une licence de musicologie au CRR et à l'Université de Reims. Il termine actuellement ses études en Master à la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst de Francfort-sur-le-Main sous la direction d'Orm Finnendahl et de Michael Reudenbach. 
Ses oeuvres questionnent aussi bien la perte d'attention, de mémoire et de spiritualité que... lire la bio complète

Raphaël Languillat


Né au Maroc en 1989, il étudie le droit franco-allemand puis se consacre en 2010 à la composition en intégrant la classe de Daniel D'Adamo et en obtenant une licence de musicologie au CRR et à l'Université de Reims. Il termine actuellement ses études en Master à la Hochschule für Musik und Darstellende Kunst de Francfort-sur-le-Main sous la direction d'Orm Finnendahl et de Michael Reudenbach. 
Ses oeuvres questionnent aussi bien la perte d'attention, de mémoire et de spiritualité que l'accélération généralisée de la société contemporaine. Son intérêt pour l'intégration d'éléments interdisciplinaires dans ses compositions l'a conduit à travailler comme assistant pour les artistes Christina Kubisch et Tamara Grcic. Actif en tant qu'artiste visuel et notamment photographe, il élargit son horizon à l'école des Beaux-Arts de Mayence sous la direction de Tamara Grcic, combinant son et visualisation en quête d'expériences immersives et de nouvelles formes de concert. Il vit et travaille actuellement à Francfort-sur-le-Main.

Dimitri Tchesnokov

Dimitri TCHESNOKOV, compositeur et pianiste franco-ukrainien d'origine russe, naît en 1982. Il fait ses études musicales à l'École des arts TOURTCHAK à Kyiv (Київська дитяча школа мистецтв ім. Стефана Турчака) dans la classe de piano de Svitlana DEMBOVS'KA (Світлана ДЕМБОВСЬКА). Il entre ensuite à l'Institut Glière (Київський інститут музики ім. Р. М. Глієра) dans la classe d'Elena VERIKIVS'KA (Єлена Веріківська). Arrivé en France à l'âge de 15 ans, il continue de travailler le piano... lire la bio complète

Dimitri Tchesnokov


Dimitri TCHESNOKOV, compositeur et pianiste franco-ukrainien d'origine russe, naît en 1982. Il fait ses études musicales à l'École des arts TOURTCHAK à Kyiv (Київська дитяча школа мистецтв ім. Стефана Турчака) dans la classe de piano de Svitlana DEMBOVS'KA (Світлана ДЕМБОВСЬКА). Il entre ensuite à l'Institut Glière (Київський інститут музики ім. Р. М. Глієра) dans la classe d'Elena VERIKIVS'KA (Єлена Веріківська). Arrivé en France à l'âge de 15 ans, il continue de travailler le piano avec Adam WIBROWSKI. Il obtient le diplôme d'études musicales au conservatoire de Boulogne-Billancourt en 2001 et se perfectionne auprès de Livia REV et SETRAK.

Après avoir terminé ses études d'orchestration dans la classe de Guillaume CONNESSON au conservatoire d'Aubervilliers – La Courneuve, il se consacre entièrement à la composition. Il est auteur de plusieurs œuvres pour orchestre, nombreuses œuvres pour chœur, un nombre considérable d'œuvres de musique de chambre ainsi que d'une trentaine d'œuvres pour piano. Sa musique se distingue par son indépendance complète de tous les mouvements esthétiques actuels et, s'adressant à un large public d'amateurs de "musique savante", se fait entendre de plus en plus dans le monde entier.

Bien que son répertoire pianistique comporte la plupart des œuvres majeures de Franz LISZT et la quasi-totalité de l'œuvre d'Alexandre SCRIABINE, ayant fait des études de percussions, il développe sa propre technique pianistique et se voit voué à défendre la musique des compositeurs peu connus, particulièrement dans la musique russe ou ukrainienne (Mykola KOLESSA, Valentin SILVESTROV, Alexandre MOSSOLOV...). Notamment, lors les concerts CANTUS FORMUS (Concerts organisés par Nicolas BACRI au Conservatoire de Paris) il a joué l'intégrale de l'œuvre pianistique de Borys LYATOSHYNSKY. En 2014 il fonde à Paris le CONCOURS-FESTIVAL - répertoire pianistique moderne, dont il assure la direction artistique. En parallèle il dirige la collection discographique PIANO MODERN RECITAL©. Il s'occupe également de la programmation de concerts pour la NUIT BLANCHE à Paris.